touboulik.

« De la musique, de la couleur et des stickers ! ».

facebook : touboulik art – touboulik / instagram : @touboulik

Touboulik colle ses stickers pour « colorer la ville ». Vous trouvez la vie trop « terne » ?

Je ne pense pas que la vie soit terne si on n’y donne un sens (j’aurais dû prendre option philo au bac !). Mettre de la couleur dans nos villes permet d’égayer un peu notre quotidien.

Vous avez commencé à signer avec l’acronyme TBLK puis Touboulik, pourquoi avoir abandonné le premier ?

Au début, je cherchais encore un peu ma signature. C’est plus par souci de visibilité que je l’utilise un peu moins, mais il m’arrive encore de signer avec de temps en temps.

On aime beaucoup la Touboulikerie, vous nous en parlez ?

Tout d’abord merci, je suis très content que vous m’en parliez ! À la base, Touboulik était plus un projet musical avec mon colocataire de l’époque Julien. On partageait des playlists éclectiques. Du coup, je continue de partager ces musiques qui me font avancer. Cela fait partie de mon univers.

Cette citation vous l’appréciez : « L’amour de la musique mène toujours à la musique de l’amour… », Jacques Prévert. Pourquoi ?

Comme beaucoup de monde je ne peux vivre sans musique. J’ai beaucoup traîné dans les festivals et concerts ce qui m’a permis de faire de très belles rencontres. Plusieurs de mes créations sont donc sur vinyles. La musique c’est la vie !

Les RDV du 248 vous ouvrent leurs portes le temps d’un week-end. Vous exposez vos œuvres les 20 et 21 janvier à La Rochelle. On est curieux, vous nous livrez quelques indiscrétions…

Stéphane et Géraldine ont une collection vraiment magnifique ! Stéphane m’a d’abord contacté pour me commander un tableau puis il m’a parlé de sa démarche. Quelques fois par an, ils ouvrent leurs portes le temps d’un week-end pour promouvoir un artiste à leurs goûts. En plus de me permettre d’exposer, ils m’aident dans mes démarches et me conseillent. C’est vraiment une très belle opportunité qu’ils m’ont donné et je les en remercie.

Peu d’œuvres sont en noir, pourtant on ressent l’intensité de la création. Il y a une raison ou plusieurs ?

À chaque série de stickers il y en a toujours un en noir et blanc. C’est vrai que cela donne plus de profondeur à mes petits monstres, sûrement pour exprimer mon côté obscur !

Rennes, Nantes, La Rochelle sont vos terrains de chasse. On aimerait vous voir sur Paris / Île-de-France prochainement, y a moyen ?

Il y a toujours moyen de moyenner ! J’y songe de plus en plus, il ne me reste plus qu’à trouver un peu de temps libre pour y aller.

C’est vrai qu’il y a du Pablito Zago dans vos dessins. On apprécie l’harmonie des formes, des couleurs, l’imagination des personnages. Qui d’autres a une influence artistique ?

J’aime beaucoup le travail de Da Cruz que j’ai découvert récemment. Les personnages de « freaks the fabs » me plaisent aussi beaucoup. Il y en a trop pour tous les citer ! Il y a un grand nombre d’artistes rennais qui m’inspirent.

L’équipe a souri devant la family magnet : vous préférez lequel ?

Celui-ci ! Et vous ?

autopsiart : « On aime le même. Nous sommes fans des minions ».

touboulik-interview-touboulikart-autopsiart

©touboulik

Un, deux puis trois yeux dans certaines de vos créations. Bientôt quatre ?

Pourquoi pas oui ! Il y en a même un avec 10 yeux désormais, il sera visible au RDV du 248.

Vous utilisez seulement le Posca ? Pas de spray, pas de pinceaux ?

Posca essentiellement oui. J’aime le rendu des couleurs mais j’utilise aussi de l’acrylique et un peu de spray, mais je ne maîtrise pas encore totalement ce dernier !

En combien de temps avez-vous réalisé la longboard pour l’Atelier Clothing ? Il y avait une dimension collaborative avec les autres artistes ?

La création de cette longboard fut un peu complexe car j’étais en formation sur Bordeaux et je n’avais pas beaucoup de temps libre. Cela m’a pris quelques heures. L’atelier avait pour projet de créer une grande fresque collaborative, mais leurs projets ont changé depuis.

Vous avez compté vos stickers collés depuis le début ?

Hé non, je savais que j’avais oublié quelque chose ! On ne pourra pas fêter le millième.

L’univers Touboulik, c’est avant tout…

De la musique, de la couleur et des stickers !

Quels sont vos super-héros ?

Les Shadocks.

Si Touboulik croquait autopsiart, ça donnerait quoi ?

touboulik-interview-touboulikart-autopsiart

autopsiart by ©touboulik

Quelle est la question que je ne vous ai pas posée, à laquelle vous aimeriez répondre ?

Quels sont tes projets pour 2018 ? D’autres animaux prévus ?

De plus grandes créations pour les rues et enfin réussir à me mettre aux sprays !
Oui !! Bientôt un panda et un paresseux pour une commande spéciale ! Celle d’un ami. Et bien d’autres encore.